Publié le 04/10/2014


Premiers pas en Chine : Nos impressions


 

Après 1 semaine passée à Pékin, nous constatons bien être dans un pays à la culture très différente du nôtre, la Chine, quel dépaysement !

L'adaptation peut être un peu rude au début, mieux vaut avoir l'esprit ouvert et être réceptifs à des choses très très éloignées de chez nous...

 

Voici quelques exemples de la vie quotidienne...

 

 

  • Les chinois crachent partout et tout le temps : ça fait partie intégrante du quotidien. Devant vous, derrière vous, un gros monsieur, une petite mamie, tout le monde crache ! Ils se raclent la gorge bien profondément et schplaf, par terre ! Hier matin, c'était sur le sol du bus...et ça ne choque que nous !

    C'est dans leur coutume, ils pètent et rotent sans vergogne. Ils ont pour principe que tout ce qui demande à sortir du corps, doit sortir... n'importe où et n'importe quand. Bizarrement, ça ne nous a pas trop dérangé, sauf peut-être juste après le petit déj, c'est un peu rude.

    Nous avons même appris que les chinois doivent prendre des cours de savoir-vivre lorsqu'ils viennent visiter des pays européens, pour ne pas choquer ! Tu m'étonnes...

 

  • L'impression que les chinois manquent de savoir-vivre : Ils hurlent au lieu de parler (on a l'impression qu'ils s'engueulent tout le temps), doublent avec plaisir dans les files d'attente et sont d'une impolitesse affligeante, mais ils ont un pays superbe alors on les pardonne (et puis on n'a pas trop envie de les embêter)...

 

  • Sécurité démesurée en Chine : On atteint des records ! Policiers, militaires, agents de sécurité sont partout, ne laissent aucune place à la tolérance et à la discussion, hurlent sur les touristes. On se rend alors bien compte de la différence de politique entre la Chine et nos pays européens. Ajoutez à cela les milliers de caméras déployées partout (rues, bus, métros, hôtels) et des contrôles systématiques de vos sacs aux rayons X pour chaque station de métro et vous obtiendrez l'une des métropoles les plus sûres au monde.

    A Pékin, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles !

 

  • La censure omniprésente : Bien évidement, les chinois n'ont pas Facebook, ni encore Youtube, notre site lui-même a été bloqué par la censure ainsi que nos boites Gmail... Sans VPN (installation permettant de simuler une connection depuis un autre pays) sur son PC ou son téléphone, compliqué de donner des nouvelles à vos proches ou même de blogger! Le Parti Communiste chinois réagit à toutes les organisations qu'il considère comme une menace pour le régime...

 

  • Le trafic routier : Il y a tellement de trafic à Pékin (annoncée comme ville la plus cauchemardesque après Mexico au niveau du trafic routier...) que pour traverser les grands axes, ils ont construits des passages souterrains pour traverser la route par en-dessous (de toute façon, il y a des barrières tout le long de ces grands axes, il est donc impossible de traverser). Lorsque vous êtes sur une route un peu moins importante, il existe des passages piétons. Sauf qu'ils ne sont là que pour la déco car aucun véhicule ne s'arrête, les voitures forcent le passage sur les piétons. Absolument personne ne respecte le code de la route (y en a-t-il seulement un?!). C'est alors à vous de forcer le passage, de vous jeter sur les voitures, de risquer votre vie pour traverser. J'exagère à peine...

 

  • La pollution en Chine : C'est un pays ultra pollué. Le temps est tout le temps gris, le soleil est masqué deux tiers de l'année par le nuage de pollution (smog). Nous avons croisé beaucoup de chinois portant un masque dans la rue pour s'en protéger. L'espérance de vie dans des villes comme Pékin ou Shanghai est extrêmement réduite. Nous vous expliquions ici que nous avions dû télécharger une application nous indiquant le taux de pollution à l'instant T.

 

  • Les scooters électriques : Il nous a paru très curieux que tous les 2 roues que nous avons croisé soient électriques. Nous avons d'abord pensé qu'une loi pour réduire la pollution obligeait les gens à circuler avec des véhicules moins polluant. Un anglais qui vit depuis 10 ans à Pékin nous a expliqué que les véhicules électriques sont beaucoup moins chers que les autres. Une bénédiction pour le taux de pollution, je n'ose même pas imaginer ce que ça serait...

 

  • Les distances démesurées : Tout est immense. Si vous venez prochainement passer un séjour à Pékin, ne sous-estimez pas les distances ! Vous devrez marcher, marcher et encore marcher. Le métro fonctionne très bien, rapide, facile à utiliser et très peu cher. Sinon, prenez un rickshaw, dans les petits quartiers touristiques, les rabatteurs se battront pour vous faire monter dans leur carriole de fortune et pédaleront pour vous amener à destination. Plus cher que vos petites jambes évidement...

 

  • L'hyper tourisme à la chinoise : des hordes de groupes de touristes chinois partout, c'est impressionnant. On savait que les chinois étaient nombreux mais difficile d'anticiper de tels rassemblements. Nous sommes encore dans la haute saison c'est donc compréhensible mais c'est vrai que les sites touristiques perdent malheureusement un peu de leur saveur.

 

  • Les bébés aux culottes fendues : ça c'est exceptionnel ! Pas de couches ! Les bébés qui marchent (donc de 1 an à 3 ans environs) ont leurs petits jogging fendus du haut des fesses jusqu'au bas ventre, ils peuvent ainsi faire leurs besoins n'importe où et n'importe quand (ou presque).

 

  • Les odeurs dans les Hutong : d'un pas à l'autre ça sent tantôt les brochettes grillées qui vous donnent l'eau à la bouche, tantôt les égoûts, tantôt les délicieuse épices, tantôt les pots d'échappements... Très surprenant. Nos sens sont en éveil.

 

  • Les extra-terrestres : c'est nous! On est pointés du doigt, pris en photo comme des bêtes de foire, dévisagés des pieds à la tête dès qu'on entre quelque part. Partant du principe que je suis blonde et que Bastien mesure 1m92, on doit en effet les choquer. Les parents amènent leurs jeunes enfants jusqu'à nous, puis nous "montrent" à leur progéniture, comme si nous étions sortis de la 5ème dimension. On ne comprend pas ce qu'ils leur disent mais on imagine en se marrant "regarde petit, cette espèce venue d'un autre temps, tu en verras peu dans ta vie, ils sont grands, ont la peau blanche et de grands yeux". On s'habitue... Petite anecdote à ce sujet en cliquant ici !

 

  • La nourriture : Dicton chinois transmis par un sage baroudeur qui se reconnaîtra : « tout ce qui est à 4 pattes se mange, sauf les tables et les chaises » !! La nourriture est exceptionnelle. On découvre des plats improbables. On tente des trucs, on est souvent surpris mais jamais déçus. On est bien sûr totalement incapables de demander quoi que ce soit (sauf quand un semblant de traduction anglaise est présente), alors on pointe nos doigts vers le met qui semble avoir une forme et une allure sympa sans avoir aucune idée de ce qui nous attend. Nos papilles s'éveillent à une nouvelle cuisine qui reste incomparable à celle proposée par nos pâles représentations de la cuisine chinoise en France... C'est une totale découverte, les odeurs des plats sont magiques et quel régal! Nous y reviendront probablement un peu plus tard, car nos découvertes commencent à peine et il se pourrait que j'y consacre un article :) [Edit : C'est fait : vous pouvez le lire en cliquant ici !]

 

  • Bilan langage : jamais nous n'aurions imaginé que si peu de chinois parlent anglais... quelle galère pour se faire comprendre ! On mime, on utilise google trad. qui nous sort parfois des traductions à coucher dehors qui procurent de jolis fous-rire chez nos amis chinois, on trouve un chinois qui parle anglais et on le lâche plus jusqu'à ce qu'il nous écrive la traduction en chinois de la phrase qu'on veut...il faut user de certains stratagèmes...

    Bref, va falloir penser à se mettre au mandarin, sauf que pour l'instant, notre vocabulaire est bien pauvre : Bonjour, au revoir, merci, de rien, riz, bière... mais c'est déjà ça...

 

 

Retour à l'accueil


Commentaires :
gravatar

10/08/2015 à 11h07

Coucou à vous! Mon copain et moi partons pour un TDM en septembre, nous avons découvert votre blog il y a peu du coup nous avons beaucoup de lecture afin de rattraper notre retard^^ mais c'est avec plaisir que nous lisons vos articles sur la Chine, car c'est par ce pays que nous commençons notre périple! Nous avons hâte d'aller voir par nous même si ce qui se dit sur la blogosphère est vrai ^^ Bonne route à tout les deux :-)
gravatar

15/08/2015 à 18h10

Bonjour Marine ! Merci d'avoir pris le temps de nous laisser un petit com' :) Il n'y a pas mieux pour se faire son propre avis que "d'expérimenter" soi-même ! La Chine est vraiment un pays déroutant. On aime, on déteste, on a envie d'en partir, on a envie d'y revenir... Les contrastes sont multiples. On est bien contents en tout cas d'avoir commencé par cet endroit même si ça n'était pas tous les jours évident, disons que le reste de l'Asie du sud-est est très différente et tellement plus "facile". C'est un pays qui fascine, qui interroge, qui effraie, qui déroute, qui surprend et qui se savoure... Très bon voyage à vous 2, découvrez tout cela à votre manière et revenez nous dire ce que vous en avez pensé ;) ! Enjoy !
gravatar
Cécilia

31/12/2014 à 09h43

Loool! S'il y a bien un truc que j'ai envie de voir de mes propres yeux c'est ces enfants aux culottes fendues. Je ne suis pas une perverse hein, c'est juste tellement dingue que j'ai du mal à le croire! lool Pour la nourriture, j'aurais tellement peur de manger du chien ou du chat -_-
gravatar

01/01/2015 à 09h32

C'est trop drôle de voir les enfant aux culottes fendues ! Comme ça, hop, une envie pressante et y'a plus qu'à s'accroupir :D En ce qui concerne nos amis les animaux, il faut vraiment le vouloir et le chercher pour réussir à en manger. C'est presque un mythe en fait, on n'en trouve pas du tout comme ça, à toutes les sauces. Par contre au Vietnam, c'est plus courant, mais ça reste de moins en moins pratiqué. En tout cas, nous n'y avons jamais été confronté !
gravatar
Damien

05/10/2014 à 22h14

Sympa ce petit article, il me tarde celui sur "Chronomundi vous apprend comment cuisiner un quadrupède" ;) Bonne continuation à vous deux!
gravatar
JC DX

09/10/2014 à 21h40

gravatar

11/10/2014 à 03h30

Héhé :p On va essayer de cuisiner un tabouret, c'est pas dans le proverbe c'est que ça doit se manger !!
Captcha : Veuillez cocher la case avant de valider !