Publié le 10/08/2015


Cusco et la Vallée Sacrée des Incas à moto !


 

Nous quittons la ville de Huaraz et la région de la Cordillère Blanche avec des souvenirs merveilleux du trek du Santa Cruz pour nous rendre directement à Cusco. Nous devons alors repasser par Lima. Un sacré périple nous attend ! Près de 40h de trajet incluant notre longue attente à Lima...

Nous avons choisi de reprendre la compagnie Z Bus pour arriver jusqu'à Lima (50 NS) par un bus de nuit de 8h. Arrivés vers 6h du matin à la gare de Lima, il nous a fallu attendre 13h30 pour que le bus pour Cusco parte (les connections horaires des compagnies sont très mal faites, nous n'avions pas d'autre choix). Nous attend alors une seconde nuit dans le bus et près de 24h de route puisque nous n'arriverons qu'à 13h le lendemain ! Ce dernier trajet nous aura coûté 110 NS par personne avec la compagnie Flores. C'était pas le grand luxe mais c'était la moins chère et relativement bien malgré tout. Les compagnie renommées telles que Cruz del Sur ou Oltursa proposent le même trajet à 180 NS avec des prestations vraiment bien meilleures.

Nous ferons le choix de l'économie plutôt que du grand confort.

 

CUSCO

 

A 3400m d'altitude, Cusco est une ville très agréable où il est bon de se poser un moment, flâner, profiter du beau temps.

Nous étions très impatients d'arriver à Cusco, c'est une ville mythique, renommée, nous voulions goûter un peu à cette culture péruvienne très présente.

La ville de Cusco a répondu à toutes nos attentes ! Nous avons a-do-ré ! Authentique, avec ses ruelles pavées et ses rues piétonnes, vivante avec ses nombreux bars et restaurants, culturelle avec ses musées, églises et cathédrales, bijoux d'architecture. 

Bon nombre d'églises, de cathédrales, de musées témoignent de la forte présence des conquistadores espagnols du 15ème et de leur désir d'imposer la religion catholique à un peuple qui préférait croire en la Pachamama, la terre mère, le soleil et les éléments.

Les églises sont majestueuses, imposantes, riches. Reflet de la volonté d'écraser les coutumes anciennes et d'imposer le catholicisme.

La ville était d'une importance capitale au temps de l'empire inca, Cusco signifie « nombril » en Quechua. On comprend que la ville soit classée au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

 

Cette ville est également le point de départ de beaucoup de visites : notre séjour à Cusco fut ponctué par 2 jours de visite dans la Vallée Sacrée, notre trek de 9 jours au total entre le Choquequirao et la visite du Machu Picchu (que l'on vous raconte prochainement).

Nous y sommes restés un moment. Le temps d'apprécier. Rien ne sert de courir en voyage, il y a des endroits comme celui-là où on a envie de rester. Simplement.

Durant tout l'hiver austral (notre été) et sauf rare exception, il fait tout le temps beau à Cusco, le ciel est toujours bleu !

 

Les billets de visite de Cusco et de la Vallée sacrée :

 

  • Boleto Completo: il comprend 16 entrées. Il est valable 10 jours et coûte 130 NS. Il comprend 4 musées de la ville de Cusco (mais apparemment ils ne sont pas tip top) et les entrées sur tous les sites de la Vallée Sacrée.
  • Boleto religioso : il coûte 40 NS et comprend les entrées dans les monuments religieux de Cusco (cathédrale, église San Blas, muse d'Art Religieux...).
  • Boleto Parcial : il en existe 3 différents incluant chacun plusieurs sites et valable 2 jours consécutifs. Il coûte 70 NS.

- Un qui inclut les musées de Cuzco et 2 sites de la Vallée Sacrée Tipon et Pikillaqta.

- Un qui inclut les 4 petits sites incas autour de Cuzco (Sacsayhuaman, Pukapukara, Q'enqo et Tambomachay

- Un qui inclut les 4 gros sites incas de la Vallée Sacrée (Pisac, Chinchero, Moray et Ollantaytambo)

 

C'est le dernier que nous avons choisi. Simplement parce que nous ne souhaitions pas visiter les musées de Cusco ni les 4 petits sites proches qui présentent beaucoup moins d'intérêt que les 4 plus gros. Il semblerait que seul le site de Sacsayhuaman valent vraiment le coup, mais pour le visiter, il faut automatiquement acheter le boleto parcial n°2. Nous avons donc fait l'impasse mais avons pu le voir de loin en passant en moto par la route qui mène à Pisac !

 

A Cusco, outre le fait de se balader dans les rues et succomber aux délicieuses pâtisseries locales (hmm), nous avons fait quelques visites sympa :

 

Quartier San Blas :

 

C'est tout simplement dans ce quartier bien mignon que nous avons élu domicile ! Des petites ruelles pavées qui n'en finissent plus de monter, les escaliers s'enchaînent... Des petites boutiques, des restaurants, des maisonnettes... Le quartier de San Blas fait appel aux mollets, mais on ne le regrette pas, la vue offerte sur le reste de la ville est fantastique.

Une multitude d'hostales et d'hospedajes se trouvent dans ce quartier. Les prix démarrent à 15 NS par personne pour un dortoir avec sdb commune. Après avoir arpenté les rues et visité des dizaines d'hébergements (on trouvait cher pour les prestations proposées), nous avons fini par trouver la perle rare ! L'hôtel Cuzca : idéalement placé, à 2 minutes de la Plaza de Armas. Chambre super propre, eau super chaude, petit déj inclus, terrasse panoramique sur Cusco, wifi top. Les chambres sont à 90 NS la nuit normalement, nous avons toutes nos nuits à 60 NS ;)

 

Cusco Perou

 

Accueil comme à la maison : la patronne s'est occupée de moi comme sa fille. Je suis tombée malade sur la fin de notre séjour, elle venCuscoait voir dans la chambre comment j'allais, me faisait une tisane, j'ai même eu droit à du pain et du beurre pour manger un peu...

On avait oublié de réserver notre dernière nuit et l'hôtel était complet. Elle a remué ciel et terre pour nous trouver une chambre dans tous les hospedajes du coin (je rappelle que c'était notre faute!). On a fini par dormir gratuitement sur la véranda intérieure dans nos sacs de couchage à même le sol sans que ça ne lui pose aucun problème... Bref, on recommande ! :)

 

Plaza de Armas :

 

Toutes les villes d'Amérique du sud possèdent leur « Plaza de Armas », c'est la place centrale historique de la ville. C'est l'une des plus belles places coloniales du Pérou. Bordée par la Cathédrale del Cuzco et la Iglesia de la Compania de Jesus, elle est une des rares au monde à posséder deux édifices religieux. Boutiques, cafés, restaurants, on trouve de tout. Tous les dimanches, on assiste à un défilé civique que nous pouvions observer depuis la terrasse de notre hôtel :)

 

Plaza de Armas Cusco

 

Catedral del Cusco – Catedral bailica de la Virgen de la Asuncion :

 

La visite de cette somptueuse cathédrale -qui déjà vaut le coup de l'extérieur- est normalement payante (25 NS ou avec le boleto religioso). Le bon plan, c'est que l'entrée est gratuite pour tout le monde pendant les heures de messe, tous les jours de 6h30 à 8h30 !

Alors vous pensez bien qu'on a sauté sur l'occaz ! C'est probablement la première fois de ma vie que je vais à la messe (décidément, il y en aura eu des « premières fois » dans ce voyage!), mais ça nous a permis de voir l'intérieur de cette majestueuse et imposante cathédrale.

Alors essayez de faire le « moins touriste possible » et de respecter les personnes croyantes qui veinnent se recueillir parce que vous serez probablement les seuls gringos de l'église et un monsieur surveille les entrées en vous précisant bien de ne pas y aller pour faire du tourisme, c'est heure de messe ! Amen !

 

Catedral de Cusco

 

La Casa Concha :

 

Il s'agit d'une maison coloniale en plein centre de la ville appartenant désormais à l'université de Cusco. Elle regroupe aujourd'hui une sélection de pièces archéologique trouvées par Hiram Bingham sur le site du Machu Picchu entre 1911 et 1915.

Nous avons fait cette visite avant d'aller visiter le Machu Picchu et c'est tant mieux ! Nous avons appris plein de choses à travers des maquettes, des vidéos, etc, sur les activités qui avaient lieu sur le site inca, sur son histoire et sa découverte. Aucune indication de ce genre ne figure sur le site du Machu Picchu, cette visite est donc bien intéressante !

20 NS l'entrée. Ouvert tous les jours sauf le dimanche 9h-17h.

 

La Calle Hatun Rumiyoc :

 

Pierre aux 12 faces CuscoVous passerez forcément par cette rue incontournable en plein quartier de San Blas !

C'est une ruelle inca bordée d'un mur de pierre parfaitement taillées et empilées et qui tiennent sans mortier ! Parmi elles, une pierre se démarque : elle comporte 12 faces. Les pierres sont évidement d'origine :)

 

 

 

LA VALLEE SACREE INCA


Cette région était un peu le « grenier » des incas. Ils cultivaient en masse le maïs sur leurs innombrables terrasses étagées à flanc de montagne. Outre les sites archéologiques incroyables, la vallée offre des paysages sublimes. On monte, on descend et on obtient toujours un panorama saisissant.

Pour profiter au mieux de ces 2 jours de visite, nous avons décidé de louer une moto (250cc) et de partir à la découverte de ces sites sacrés.

Soyons honnête, louer la moto nous coûte plus cher que si nous avions réservé un tour par une agence. Nous avons réussi à l'avoir pour 70 NS par jour avec casques et gants. Les agence proposent les 2 jours pour 80 NS mais en faisant l'aller-retour depuis Cusco chaque jour. C'est vrai qu'elles proposent les services de guides qui nous auraient été bien utiles sur les sites, certaines de nos questions restant parfois sans réponse.

Notre avantage par contre, c'est que nous sommes en totale autonomie, nous passons le temps que nous voulons sur chaque site, nous pouvons alors dormir au village d'Ollantaytambo, et surtout, nous pouvons emprunter des petites routes -enfin plutôt des chemins- grâce à notre moto et ç'aurait été dommage de rater ça ! On a voulu se faire un peu plaisir, on n'a pas regretté !


JOUR 1 Pisac et Ollantaytambo

 

Nous partons de Cusco le matin à 9h, nous arrivons au premier site à 10h15 : il s'agit de Pisac. A seulement 32 km au nord de Cusco.

Les ruines se situent à 7 km au dessus du village. On peut y monter à pieds depuis le village ou emprunter la route qui y monte. Cette route est très jolie, on peut voir les dizaines de terrasses s'échelonner à flanc de falaise, panorama que vous ne verrez pas en montant à pied. Des taxis peuvent vous monter, vous pourrez ensuite redescendre à pied.
Nous avons visité le site pendant près de 2h30. Je dois dire que je ne m'attendais pas à ça. C'était fabuleux !

 

Pisac

 

Pisac

 

Pisac


Le site se divise en plusieurs ruines. Gros coup de cœur pour les ruines de l'Intihuatana et son temple du soleil. L'architecture inca est fascinante. Le système d'irrigation fonctionne encore parfaitement, le bassin sacré est toujours là. Je me serai clairement crue dans Tintin dans l'attente d'une éclipse solaire pour m'épargner le sacrifice !

 

Pisac Intiwatana


Marché de PisacNous avons déjeuner au marché de Pisac. Plein de gargotes avec des menus entre 4,50 et 6 NS. Très bon et comme d'habitude très copieux.

Nous avons repris la route en début d'après-midi pour regagner le site archéologique d'Ollantaytambo. Nous avons mis environ 1h30. Le site est le dernier de la Vallée Sacrée, tout à l'Ouest.

Le site se divise également en 2 parties. Une partie gratuite, les ruines de Pinkuylluna, que nous visiterons en cette fin d'après-midi et la partie incluse dans notre fameux boleto, la forteresse. Nous prendrons le temps de la visiter demain matin.

L'environnement est superbe, une vallée enclavée, des montagnes de part et d'autre la protège.
Les ruines Pinkuylluna sont en contre-haut
Ollantaytambo du village, il s'agit d'anciens greniers à grains, des entrepôts de stockage. Une petite balade permet d'y monter et de redescendre par un autre chemin dans le village. C'est la dame de notre hospedaje qui nous a indiqué le tuyau. Monter par le portail (cf photo) en face de l'hospedaje Las Portadas et redescendre par le chemin normal une fois en haut des ruines.

Le panorama de là-haut est splendide, on domine toute la ville et la forteresse se dresse en face de nous baignant dans les dernière lueurs du soleil.
Nous n'avons eu aucun problème pour trouver un hébergement qui puisse nous garder la moto pour la nuit.
Le village est adorable, des ruelles pavées (plan inca) en damier. La rigole d'évacuation des eaux est toujours en service. Depuis le village, on a une vue sur les 2 ruines.

 

Ollantaytambo

 

 

JOUR 2 : Ollantaytambo, Moray et les Salinas de Maras


Levés 6h30 ! La forteresse n'attend que nous, nous voulions y être pour l'ouverture (7h) et ainsi profiter du site absolument seuls.

Le soleil se lève progressivement sur la vallée dévoilant une ambiance mystérieuse. Cette forteresse fut construite dans le but de surveiller le chemin du Machu Picchu. Les conquistadores espagnoles tentèrent l'ascension du haut escalier qui menant à la forteresse et se sont fait accueillir par une pluie de flèches et de pierres.

Un circuit permet de traverser les ruines puis de suivre le flanc de la montagne jusqu'à des entrepôts avant de redescendre par les terrasses en suivant un système d'irrigation ingénieux. Le bas du site est génial !
Nous resterons 1h30 sur ce site pour finir par un petit déjeuner avec vue sur les ruines de la forteresse.

 

Ollantaytambo


Nous repartons de Ollantaytambo vers 10h.
La prochaine étape est le site de Moray. Cette portion de route est géniale. En moto c'était parfait ! Nous avons pris des petits chemins de terre surplombant les vallées et offrant des panoramas délirants. En une petite heure et en nous arrêtant régulièrement prendre des photos, nous arrivons sur le site de Moray.

 

Moray

 

La visite est finalement assez rapide, le site n'est pas grand, mais par contre il est très impressionnant !

Un ingénieux système de terrasse en amphithéâtre creusées dans 3 cirques naturels. Il s'agirait d'un centre de recherches agronomiques ! Leur forme permettait de simuler différent micro-climats autour des anneaux concentriques, la plus chaude étant en bas au centre et de plus en plus fraîche à mesure que l'on remonte. Ça semble extra terrestre !

 

Moray Cusco

 


Nous déjeunerons au village de Maras. C'est un tout petit village un peu perdu, très pittoresque ! Au marché de la Plaza de Armas, on trouve de quoi manger (pas grand chose tout de même!) pour 7 NS le menu.

Notre prochain et dernier site, sont les salines de Maras. Depuis le village, on peut rejoindre les salines de 2 manières. Soit on part à pied depuis le village dans un chemin qui mène aux salines, soit une route goudronnée permet aux bus de s'y rendre. Comme nous avons notre moto de compet', on s'est dit que ça serait sympa de prendre le chemin de rando en moto et d'arriver aux salines par cet endroit. Ça passe sans problème en moto sur le chemin sauf à la fin, sur les 50 derniers mètres, j'ai du descendre car c'était assez pentu. Nous avons remarqué qu'il n'y avait finalement aucun avantage particulier à passer par ce chemin puisque tout le monde arrive au même endroit, marcheurs et bus. Vous pouvez donc sans complexe choisir de trouver quelqu'un qui vous amènera jusque là depuis le village.

Le site est étonnant. Des salines en terrasses en pleine cordillère des Andes ! Plus de 4000 bassins de sel ont été taillés sur le flan d'un vallon encaissé où s'écoule un fleuve salé !

 

Salines de Maras

 

Il faudrait vous acquitter de la somme de 10 NS pour visiter les salines qui ne sont incluses dans aucun des boletos. Nous resterons 1h30 à déambuler dans les salines.
Il nous faudra 1h30 - 2h pour rentrer sur Cuzco en fin d'après-midi.


 

Cette petite escapade nous aura coûté au total 40 NS d'essence et 140 NS de location de moto (250 cc) pour 2 jours avec casque de cross et fixe GoPro, gants.

Agence de location : Off Road Motorcycle Peru, Calle Plateros, Cusco.
Caution : passeport ou 100 $ (nous avons préféré laisser des dollars).

Bien sûr nous n'avons pas du tout le permis moto, mais ici (comme en Asie) pas besoin du permis, ils s'en fichent !

Kilométrage pour toute la Vallée Sacrée : 170 km

 

Alors cette petite virée vous a plu ? En tout cas, nous, on s'est éclaté !! Et c'est pas fini !! Dans le prochain article, on vous embarque encore dans des ruines ! Oui mais pas n'importe lesquelles... Les ruines du peu connu site inca du Choquequirao... ! Il est accessible après seulement 2 jours de marche avec un fort dénivelé... Alors oui, ça fait partie des gros défis qu'on se lance dans ce voyage, puisque nous partons pour 8 jours de trek avec à la clef, une arrivée sur le Machu Picchu...

 

Cusco

 

Cliquez ici pour voir tout l'album photo Cusco et la Vallée Sacrée

 

 

Retour à l'accueil


Commentaires :
gravatar
Marloune

29/06/2017 à 23h26

On revient juste de deux jours à moto dans la vallée sacrée.. Merci de nous avoir donné l'idée on aurait jamais pensé à en louer une (les locations de moto ne courent pas les rues ici). Retrouver la liberté que l'on avait en Asie, ça n'a pas de prix ! Surtout après 10 mois de voyage où on commence à en avoir un peu marre des bus. Bref, c'était top ! Encore merci !
gravatar

09/07/2017 à 16h51

Bonjour Marloune ! C'est vrai que l'on trouve beaucoup moins de locations de deux roues au Pérou qu'en Asie du sud-est :) Je suis tout à fait d'accord, nous avons eu le même sentiment de bonheur en retrouvant la liberté d'avoir son véhicule... J'espère que vous avez bien profité de la boucle qui se prête bien aux deux roues je trouve :) Bonne continuation et merci pour ton commentaire ;)
gravatar

29/08/2015 à 17h59

Oui ca m'a grave plu! Je ne savais pas qu'il y avait autant de sites que ça à voir! Mon préféré c'est le dernier, totalement irréel ces "carrés" de sel!
gravatar
Maman, Anne

12/08/2015 à 20h33

Que de choses belles et étonnantes...toujours passionnant...mille bisoussss
gravatar

15/08/2015 à 18h04

C'est vrai que les vestiges incas sont assez déroutants ! On se demande comment ils parvenaient à construire de telles choses à cette époque. Ils étaient d'une rare intelligence et très malins ! En tout cas, ça nous laisse de bien belles choses à découvrir... On ne s'attendait pas vraiment à être émerveillés comme ça ! Gros Bisous Anne :)
gravatar

10/08/2015 à 15h46

Ah on continue les roadtrips à moto ! La Thaïlande vous manque ? ;) C'est vrai que la ville de Cusco a l'air vachement sympa (et en plus s'il fait beau tout le temps...). Dommage qu'un de vous deux soi tombé malade :(
gravatar

15/08/2015 à 18h19

Salut Sixtine ! La Thaïlande nous manque carrément, surtout pour son climat !! Ici ce n'est pas pareil !! C'est vrai que nous gardons de tellement bons souvenirs de nos roadtrips en Thaïlande qu'on a eu envie de remettre ça en version plus condensée. Et pourtant, on n'est pas du tout des motards en France... Comme quoi, on se découvre ;) ! La ville de Cusco était vraiment cool, il fait beau mais pas forcément chaud ! D'ailleurs, ni les maisons ni les hôtels ne sont équipés du chauffage et ça caille pas mal quand vient la nuit !
Captcha : Veuillez cocher la case avant de valider !