Publié le 16/09/2014


Quitter son job pour partir en Tour du Monde


 

Plusieurs options existent pour quitter son job dans le but de partir faire un voyage au long cours. Réfléchissez, envisagez les différentes possibilités et franchissez le pas!


 

  • Vous êtes en CDD ou en fin d’études/contrat pro :

 

Si vous êtes dans ce cas, c’est la meilleure des situations. Vous finissez votre contrat, vous pouvez partir la durée de votre choix et revenir en pouvant toucher un peu d’indemnités de chômage le temps de vous relancer dans la vie active.

 

  • Vous êtes demandeur d’emploi :

 

Si vous êtes demandeur d’emploi au moment de votre départ et que vous percevez des indemnités de chômage, pensez à geler vos droits auprès de pôle emploi. Ne partez pas en voyage au frais du contribuable, n’oubliez pas que ça n’est pas fait pour ça. Vous pourrez ré-ouvrir vos droits à votre retour.

 

  • Vous êtes en CDI :

 

  • Demander un congé sans solde ou un congé sabbatique à votre employeur. Pour cela il faut remplir plusieurs critères : vous devrez justifier de 6 années d’activité professionnelle et de minimum 36 mois au sein de votre entreprise actuelle. L’employeur peut vous refuser votre demande de congé et celui-ci sera de maximum 11 mois.

 

Plus d’infos en cliquant ici.

 

  • Démissionner de son CDI. Vous ne pourrez en revanche prétendre à aucune indemnité de chômage à votre retour. Ou en tout cas pas tout de suite. Vous devrez attendre 4 mois et justifier de démarches actives de recherches d’emploi, votre dossier sera alors réétudié et vous pourrez peut-être prétendre à toucher des indemnités. C’est clairement la pire des options si vous travaillez dans un secteur peu porteur, le retour peut s’avérer difficile. Décision à bien réfléchir.


 

Info importante : même si vous savez que vous n’aurez pas droit à des indemnités de chômage, pensez à vous inscrire tout de même à Pole Emploi avant votre départ surtout si votre voyage dure plus d’un an. En effet, à compter de la fin de votre CDI, vous aurez seulement 12 mois pour vous y inscrire, sans quoi vos droits aux allocations seront définitivement perdus.

 

 

C'est peut être un pari un peu fou de poser sa démission par les temps qui courent. Certains m'ont dit que j'étais courageuse, d'autres ont plutôt parlé d'inconscience. Moi, je n'en sais rien. Je sais que c'est comme ça, la question ne s'est même pas vraiment posée. J'aurais en effet pu demander un congé sabbatique d'un an. Mais non.

Lorsque j'y réfléchi, je me dis juste que mon aventure ici se termine, que j'en démarre une autre très différente. Il faut franchir le pas et savoir se séparer aussi des bonnes choses pour pouvoir en apprécier d'autres encore meilleures.

Le 22/08/2014, c'était mon dernier jour de boulot. Je quitte 5 ans de vie, 5 ans d’habitudes, 5 ans de fous-rire, de confidences, d’amitiés, d’un job accompli avec passion, je tourne une page. C'est difficile d'autant que j'aurais eu du mal à trouver de meilleures conditions de travail.

Gloire à mon boss David, quelqu'un d'exceptionnel devenu un ami très cher. Mes collègues si extraordinaires se sont révélées être de bien précieuses rencontres. Mais la décision de partir émane de moi et il faut que je l'assume aussi dure soit-elle.

J'avais sous-estimé la difficulté de quitter mes collègues. Elles ont été fantastiques. Elles m'ont touché et m'ont offert un cadeau magnifique qui vient du cœur. Je ne les remercierais jamais assez de m'avoir permis de passer 5 années de bonheur à leurs côtés.

Les filles, ce billet vous est destiné, je vous remercie, du fond du cœur, d'être des personnes aussi simples, généreuses et aimantes. Merci à toutes celles qui étaient là pour partager ce dernier repas, ce dernier verre.

J'espère continuer à vous rendre fière de moi, de mon parcours et de vous transmettre de belles émotions comme celles que j'ai ressenti grâce à vous. Gardez votre bonne humeur, vos sourires et votre grain de folie.

Vos hommages sincères et touchants m’ont fait prendre conscience de l’importance que j’avais  à vos yeux. Et ça, ça n’a pas de prix.

 

Peut-être n'est ce qu'un au revoir ?

 

Merci Ophélie, Michèle, Sandrine, Hélène, Anne-Marie, Maryse et Denise de m'avoir tant émue.

Et merci David, parfois mentor, parfois chef, parfois meilleur ami, parfois grand-frère. Merci pour toutes tes casquettes.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil


Commentaires :
gravatar
Myriam

20/02/2016 à 03h40

En cas de CDI, on peut aussi demander une rupture conventionnelle. Dans certaines entreprises et/ou situations, cela peut être accepté et il y a un double avantage, non négligeable : prime de départ (donc plus de sous-sous à mettre dans le budget du voyage) et droit au chomage au retour (car il ne s'agit pas d'une démission). On n'a rien à perdre à demander à son patron en tous cas ! Mon copain et moi avions pu bénéficier de ruptures conventionnelles avant notre grand départ en voyage ! Et très chouette ce blog, merci :)
gravatar

22/02/2016 à 18h17

Bonjour Myriam, Merci pour ton retour d'expérience :) C'est sûr qu'une rupture conventionnelle est le meilleur choix ! Pour ma part, il m'était impossible de faire cela : trop de frais à supporter pour mon entreprise. J'aurais évidement préféré mais par chance, ça ne change rien pour moi car j'ai retrouvé du travail tout de suite en rentrant, même juste avant de rentrer (on a dû anticiper notre retour de quelques jours pour ces raisons!) Alors tout le monde y trouve son compte :) !
gravatar
Pierre

13/09/2015 à 18h29

Bonjour, Excellent conseil concernant l'inscription à pôle emploi en cas de démission d'un CDI. Nous sommes rentrés d'un tour du monde il y a 3 mois, ma femme avait démissionné, et moi j'avais pris un sans solde. Nous ne nous étions pas bien renseignés pour la démission: nous savions qu'il y avait 4 mois de carence, mais en pensant que la carence s'activait dès le lendemain de la démission. Or elle s'active, lors de l'inscription à pôle emploi... C'est donc un point très important!
gravatar

22/02/2016 à 18h13

Bonjour Pierre, En effet, on ne le sait pas forcément mais ces fameux 4 mois sans allocation chômage débutent à partir du moment où l'on s'inscrit à Pole Emploi. Pour parler de ma situation maintenant que nous sommes rentrés, ayant démissionné, j'étais effectivement dans le cas de figure suivant : aucun droit chômage et attente des 4 mois avec justification de recherches actives pour éventuellement prétendre à des droits après passage du dossier en commission. Or, même si je me suis inscrite avant de partir, je n'ai pu prétendre à AUCUN droit de chômage... Je me suis inscrite 2 mois avant de partir, puis une fois partie, j'ai déclaré sur le site ne plus être en recherche d'emploi puisque partie à l'étranger. N'ayant pas attendu ces fameux 4 mois et ne pouvant pas honorer les rdv obligatoires dans ces délais (forcément j'étais déjà partie), j'ai perdu tous mes droits. Le seul moyen de réactiver mes droits à mon retour aurait été de faire un CDD de 3 mois minimum...Attendre les 4 mois avant de déclarer ne plus être en recherche d'emploi n'aurait rien changer à la donne puisque je n'aurais pu être présente au rdv obligatoires... Heureusement j'ai trouvé un emploi tout de suite et me suis enlevée une grosse épine du pied...!
gravatar
Pierre

15/11/2014 à 18h34

Hello, peut importe votre situation, dans tous les cas mieux vaut aller voir son patron, lui exposer votre projet ( voir le faire rêver car lui aussi il aimerait surement partir ) et faire en sorte que la séparation se passe bien ..on est pas des sauvages , on est tous des humains donc parlons au lieu de dégainer chaque fois le code du travail ou les prud'hommes ..paroles d'ancien patron.. du moins en France
gravatar

16/11/2014 à 06h32

Bonjour Pierre, En effet, le plus judicieux est d'abord d'aller voir son boss, lui exposer le projet et surtout le prévenir de son départ! Après, ça n'est pas toujours si simple, cela dépend bien souvent du boss et dans les conditions dans lesquelles on travaille. Ca n'est jamais simple d'annoncer son départ, quelles qu'en soient les circonstances, et certains peuvent ne pas comprendre ou ne pas accepter même si le projet semble alléchant !
gravatar
Sarah

17/09/2014 à 12h07

Awww j'ai les larmes aux yeux. Ton message est trop touchant... Bravo pour ce grand courage ;) Grande admiration pour vous 2 !
gravatar

16/11/2014 à 06h28

Merci Sarah :)
Captcha : Veuillez cocher la case avant de valider !