Publié le 21/10/2014


Xi'an et son armée de terre cuite


 

Notre visa à une validité de 30 jours. Cela signifie que nous devons regagner Hong-Kong dans ce délai afin de pouvoir bénéficier de 30 jours supplémentaires sur le territoire chinois.

Comme nous avons été retardés dans notre programme à cause de la Golden Week comme nous vous l'expliquions dans cet article, notre rythme en Chine doit s'accélérer un peu. C'est pourquoi nous décidons de regagner la ville de Xi'an assez rapidement.

Nous voilà donc à la gare pour demander des places dans un train la veille pour le lendemain.

Je vous vois déjà sourire...

Les quelques rares places restantes sont bien évidement des « hard seats » et comble du bonheur, nous n'aurons pas de places côte à côte. Ça ne laisse présager rien de bon quant à la suite mais tant pis, pas le choix, faut y aller ! Le guichetier de la gare ne cache pas sa surprise lorsque nous acceptons ce deal. T'inquiète mon coco, nous les hard seats on maîtrise !

 

Un trajet qui commence mal

 

Pour comprendre un peu mieux la suite, il faut connaître la disposition des sièges dans ces wagons-là. Ce sont des rangées de 10 sièges : 3 + 3 face à face / le couloir / 2 + 2 face à face.

Nous voilà dans le wagon à la recherche de nos places. Il fait déjà nuit et du monde est déjà installé depuis plusieurs gares (les trains peuvent faire jusqu'à 35 heures de trajet, voir plus). Je prie pour que mon siège soit côté fenêtre. A mon sens, ce sont les places les meilleures si on a le projet ambitieux de vouloir dormir un peu.

J'arrive à ma place. Repère le numéro. C'est une fenêtre. Allelujah !

Sauf qu'une dame qui ne respire pas la sympathie est assise à ma place. Entourée de ce que je crois être le reste de sa famille, 3 autres dames et un nourrisson (avec une couche Dieu soit loué!).

Me voilà en train de me demander si je dois m'insérer entre elles, de ma présence briser leur cocon et récupérer ainsi mon saint Graal ou bien m'asseoir au bord, côté couloir. 11h de train.

Je fais gentiment signe à cette charmante dame qu'il faut qu'elle se décale. Elle me regarde l'air renfrogné, faisant mine de ne pas comprendre et m'offre un déterminé non de la tête.

Alors là ma bonne dame, va pas falloir trop me chauffer ! Déjà que l'impolitesse et l'irrespect des chinois me sidère, n'en remet pas une couche !

Je sors mon ticket, le brandit devant ses yeux. Elle se décale. Toutes m'entourent et me regardent, j'ai peu de place pour m'installer, le trajet va être long.

J'apprendrais plus tard, qu'aucune des dames ne se connaît, elles descendront toutes à des gares différentes quelques heures plus tard. J'ai bien fait.

 

Et lui pendant ce temps-là...

 

Notre Bastien est assis sur une demi fesse sur un siège libre côté couloir de ma rangée pour qu'on ne soit pas trop éloignés l'un de l'autre. Sa place attitrée est juste derrière, le siège du milieu des blocs de 3 + 3 avec 3 hommes installés en face de cette place. Pour rappel, Bastien mesure 1m92, il ne rentrera donc pas dans sa place. Il attendra éveillé pendant plusieurs arrêts à cette place de fortune craignant que quelqu'un la lui réclame.

A ma diagonale, la jeune maman avec le nourrisson. Le petit est intrigué pas Bastien et le regarde avec de grands yeux étonnés. Bastien esquisse un sourire pour montrer à notre entourage méfiant et observateur que nous venons en paix.

Mais le môme éclate en sanglot à la vue de Bastien. Pas habitué à voir ce genre de visage : peau blanche, les yeux clairs et une barbe de 30 jours...

Le gamin est en larmes, la mère s'en amuse en testant sa progéniture en la tournant de temps en temps vers Bastien pour vérifier la provenance des pleurs. Le môme hurle de plus belle. Bastien rêve d'un trou béant dans lequel se cacher pendant 11 heures.

Tout le monde commence à être intrigué par ce ramdam.

« Ca doit être ma barbe, il doit penser que je suis le diable »

Les pleurs du môme, les rires des dames et notre regrettable présence ont rameuté la moitié du wagon autour de nous. Debout sur leurs sièges, debout dans le couloir, à tendre le cou, une vingtaine de personnes nous entourent maintenant et chacun y va de son commentaire. On est là au milieu de tous ses gens qui nous semblent tellement étrangers alors que les vrais étrangers c'est nous. Grand moment de solitude.

Pourquoi diable n'ai-je pas pris chinois LV1 ?!

 

Inimaginable dans nos contrées

 

Vous imaginez la même scène en France avec deux chinois dans le TER ? Bah non, forcément, parce que chez nous dans notre France multicolore, on a du blanc, du noir, du jaune, du moins blanc et du moins noir et un peu de tout ça mélangé ! Et c'est une sacrée putain de richesse. Depuis ce trajet en train, j'ai encore eu la preuve d'une chose : nous sommes riches de l'esprit multiculturel que nous offre notre pays. Parce que les chinois, ils ne connaissent que les chinois. Et ça, c'est beaucoup trop triste.

C'est bien sûr sans compter que toutes les autres conditions d'un voyage en « hard seats » étaient réunies. Si vous avez raté notre récit sur le sujet, c'est par ICI.

 

Nous arrivons à Xi'an épuisés

 

Nous arrivons à Xi'an au petit matin et trouvons notre auberge sans peine mais toujours aussi épuisés après ces longues nuits.

Nous avions réservé un dortoir censé être mixte, nous apprenons que c'est une erreur du site de réservation et que nous serons donc séparés pour 4 nuits. Dortoir filles, dortoir garçons. On peut faire cette concession pour quelques nuits, tant pis (la chambre double coûte le triple, non merci).

 

Où dormir à Xi'an ?

L'auberge : Qixian 7 Sages Hostel.

Proche de la gare (1 km) et proche du centre (1,5 km). Beaucoup de choses peuvent se faire à pied. Très bien équipée et propre. Wifi gratuit qui fonctionne bien, tables de ping-pong, billard, machines à laver.

On y mange bien, mais toujours plus cher que dans la rue. On vous recommande vivement !

Dortoir filles/garçons de 6 lits : 55 yuans / nuit (7,15 €)

 

 

Auberge 7 Sages Xian

 

Visiter Xi'an

Il y a pas mal de choses à faire à Xi'an. Prévoyez 3 ou 4 jours pour être tranquilles.

 

  • La tour de la Cloche et la tour des Tambours

 

Possibilité de monter dans les 2 tours pour un montant de 50 yuans par personne (6,50 €). Elles ne sont pas très hautes donc la vue depuis les tours est sympa mais sans plus. Si c'était à refaire, nous les observerions seulement depuis en bas. Trop cher pour le résultat obtenu.

A l'époque, la première contenait une énorme cloche que l'on sonnait à l'aube, et l'autre tour servait à marquer la tombée de la nuit.

 

Conseil voyageur : Aller les observer la nuit. Elles sont éclairées. C'est vraiment splendide.

 

 

Drum Tower Xian

 

Bell Tower Xian

 

Drum Tower Xian

 

  • Musée d'histoire du Shaanxi

 

Gratuit ! Donc oui, oui et encore oui ! Et puis on est fan des musées !

Important : la gratuité ne sera valable que sur présentation du passeport. Ne l'oubliez pas!

 

  • Le Quartier Hui (quartier musulman)

 

Quelle étonnante surprise de voir des femmes chinoises porter le voile et les hommes des calottes blanches et tenir des restaurants halal. Ce quartier est fascinant, nous avons adoré !

On se croirait dans les souks de Marrakech...mais en Chine ! Les écritures arabes côtoient les sinogrammes chinois dans un savoureux mélange culturel. Savoureux, parce que bien sûr, je pense encore à la bouffe, et le souvenir des fabuleuses odeurs des dizaines de stands de rues où rôtissaient brochettes en tout genre et autres mets succulents me donne encore l'eau à la bouche!

 

Quartier Hui Xian

 

On vous recommande surtout d'y aller le soir. On y a passé 2 super soirées à se balader dans les ruelles, picorer pour 3 sous dans les stands de nourriture. Les lumières, musiques, odeurs, ambiances nous ont ravi !

 

La Grande Mosquée de Xi'an

Perdue dans ce dédale de ruelles où se vendent monts et merveilles, la Grande Mosquée (nous avons beaucoup peiné à la débusquer). Aérée, calme, verdoyante, et surtout surprenante : une mosquée à l'architecture chinoise.

 

Grande Mosquee Xian

 

  • La Grande Pagode l'oie sauvage

 

Nous n'y monterons pas non plus. Le coût nous semblait un peu démesuré pour simplement monter dans la pagode, alors qu'elle est si belle à regarder de l'extérieur. (80 yuans pour accéder au site + monter en haut de la pagode, soit 10,40 €)

Elle est légèrement penchée comme vous le voyez sur la photo (je précise car ma photo est parfaitement droite, elle)

Le soir, vous aurez droit à un spectacle de jets d'eau sur l'immense esplanade et face de la pagode. Ca vaut le coup!

 

Grande Pagode de l'oie sauvage Xian

 

Et alors pour finir en apothéose :

 

  • L'armée enterrée de guerriers en terre cuite

 

Alors ça ! C'est vraiment quelque chose ! Pour des passionnés d'archéologie comme nous, c'est le must du must.

Oui, l'entrée est très chère, oui, c'est un des sites les plus touristiques du monde, mais alors, d'aucune façon ça ne m'a gâché mon plaisir : j'en suis restée sans voix.

 

Pour la petite histoire et pourquoi c'est aussi fascinant :

 

Il était une fois le premier empereur de Chine auto-proclamé, complètement mégalo. Nous sommes en 221 avant J.C. Le souverain souhaite passer l'éternité au milieu d'une armée reflétant sa puissance.

Pendant 36 ans : 700 000 ouvriers et paysans (soit ¼ de la population de l'époque) ont dû abandonner leur champs au profit de la construction de cette armée démentielle. Des tranchées sont donc creusées, pavées de briques et habillées de murs de bois pour y disposer une armée en ordre de bataille ensuite recouverte d'un plafond de bois.

Après la mort de l'empereur, en 210 avant J.C, le peuple se révolte contre la famine provoquée par ces travaux en pillant les armes.

L'armée tombe alors dans l'oubli...

Jusqu'en 1974 (soit près de 2200 ans plus tard), alors qu'un paysan affairé à creuser un puits tombe sur d'intrigants morceaux de poterie...

Depuis, plus de 1000 soldats d'argile sur un nombre estimé à 8000 ont émergé d'un des chantiers archéologiques les plus fous de la planète !

 

De quoi laisser pantois...

 

Armée de terre cuite Xian

 

armée de terre cuite guerriers Xian

 

 

INFOS PRATIQUES ARMEE ENTERREE

Ne réservez pas une visite organisée depuis votre auberge, il vous en coûtera le double ou le triple et c'est très simple d'y aller par ses propres moyens!

Le site est situé à 42 km de Xi'an : il faut donc prendre un bus. A l'est du parvis de la gare de Xi'an, vous trouverez de nombreux bus desservant le site avec de très nombreux départs toute la journée. Il ne vous en coûtera que 9 yuans le trajet d'environ 1h30 (+9 yuans pour le retour).

Prix de l'entrée : 150 yuans (19,50 €)

Des audio guides sont à votre disposition pour 40 yuans (en anglais seulement)

Sinon, si vous êtes plusieurs, vous pouvez vous prendre un guide perso (anglais) qui fera la visite avec vous et vous commentera les différents sites archéologiques. 150 yuans.

Nous avons décidé de faire la visite par nous-même (l'entrée était déjà assez chère), beaucoup de choses sont traduites en anglais sur les panneaux explicatifs.

 

Prochainement, notre récit sur la merveilleuse Shanghai et ses alentours...

 

Cliquez ici pour voir notre album photo sur Xi'an

 

 

 

Retour à l'accueil


Commentaires :
gravatar

15/09/2016 à 10h58

C est fou comme les impressions de voyage peuvent etre differentes...nous avons voyagé en Indonésie a 2 reprises (c est réellement un coup de coeur pour nous) et nous avions bcp aimé borobodur meme si c etait un peu cher (15euros il y a 3ans), car il n y a pas que le temple, les paysages et le merapi alentours sont superbes!en tour du monde cet année, nous sommes sur le point de quitter la chine et la j avoue que ça m a fait tres mal de mettre 20euros pour l entrée des soldats de pierre....on a mal vécu le tourisme de masse présent et le peu d infos dispo en anglais....comme quoi tout varie aussi selon nos centres d interet ( nous sommes geologues...). En tout cas je suis triste de ne découvrir votre blog que maintenant, il est tres chouette avec plein de détails mais une question : vous etes vous arrêtez en bolivie ou avez vous continuez en Argentine et au chili? Va t il y avoir de prochaine mise a jour? Merci et tTres belle continuation a vous deux!
gravatar

09/10/2016 à 11h55

Bonjour Elise et merci beaucoup pour ton commentaire ! C'est vrai que les impressions de voyages sont toujours très différentes en fonction de tas de critères... La météo peut te foutre en l'air un paysage incroyable, la fatigue ou la maladie va forcément induire un sentiment négatif sur un truc qui t'aurais subjugué dans d'autres circonstances, etc, etc... Nous avons aimé Borodubur, on ne peut décemment pas dire le contraire, ce temple est grandiose. Ce qui nous a un peu refroidi, c'est le prix de la visite. Quant à l'armée de terre cuite, pour ma part, j'ai été vraiment très impressionnée malgré la foule alors que Bastien a eu du mal à se concentrer sur la magie du lieu à cause de la masse de touristes. C'est vraiment le ressenti de chacun, à l'instant T. Pour répondre à tes dernières questions, nous avons bien continué notre voyage dans le nord de l'Argentine et le sud du Brésil avant de revenir en France. Nous ne somme pas passés par le Chili, ça sera pour une autre fois ;) Nous avons mis nos photos en ligne concernant ces 2 derniers pays mais pas encore les articles (manque de temps...:p)
gravatar
Cécilia

31/12/2014 à 10h24

Je ne savais pas qu'il y avait autant de trucs intéressant à Xi'an, en général les gens s'arrêtent sur les soldats et la grande pagode de l'oie sauvage... Merci pour ces découvertes!
gravatar

01/01/2015 à 09h51

Disons que lorsque l'on va à Xi'an, c'est quand même principalement pour voir les guerriers de terre cuite. C'est un site archéologique incroyable, certains diront que la masse de touristes gâche la beauté du site, moi aime beaucoup l'archéologie, j'ai quand même été subjuguée par la magie des lieux. La pagode de l'oie sauvage ne nous a pas transcendé, c'est le spectacle de jets d'eau qui est surtout chouette, mais nous n'avons pas eu les lumières, ce qui donne tout de suite moins de charme !
gravatar
Doga

10/11/2014 à 09h36

Bonjour et merciiiiii à nos deux Baroudeurs...Votre site est une vrai mine d'infos mais pas que...à travers vos commentaires c'est mon propre séjour en Chine qui s'est rejoué au fur et à mesure que je vous lisais ...le voyage en train est effectivement une prouesse, et physique ,et mentale! Ca relève vraiment d'un choc culturel intense: surtout anthropométrique,j'ai été pour la pour la première fois confrontée à ce regard, porté aux "autres , les différents, les étrangers, les pas-comme-nous" en taille, en faciès, vestimentairement....ça m'a provoqué une sensation à la limite du malaise, de l'isolement, de la solitude accompagné d'une légère angoisse de perte de repères... La confrontation est violente mais tout arrive rapidement à se détendre si on accepte d'être regardés comme des "étrangetés humaines" (Ne nous qualifient-ils pas de NEZ POINTUS?) limite animaux de foire à qui l'on ne cesse de dire: Hello! Hello!Hello!Hello! avec de grands rires amicaux , moqueurs ou... gênés? J'ai aussi été honorée par un grand-père qui m'a remis entre les bras un bébé fille sans couche complètement détrempée d'urine , il faut en être conscient lorsqu'on accepte le cadeau:-) en un regard cette petite fille s'est transformé en sirène d'alerte...pourtant je n'avais pas une barbe de 30j... mais les hurlements ne sont rien à côté de l'appréhension d'être arrosée par un pipi impromptu!!!! magnifique expérience de vie, nous avons par cette "épreuve du bébé", passé un voyage de rêve, avec des gens prévenants et très gentils mais c'est qd même un peu flippant quand tu n'as pas de change!!! et ...que l'anglais n'est plus possible comme moyen d'échanges...tout un programme aussi pour manger au wagon restaurant, le dépaysement est total...prenez les trains en Chine, l'effet est garanti! Merci pour cette réactivation des souvenirs de voyage... Je vous embrasse et vous suis avec beaucoup d'intérêt
gravatar

13/11/2014 à 02h01

Salut !! Merci beaucoup pour tes compliments :) Si on a pu te faire revivre ces moments extraordinaires, alors nous en sommes ravis. C'est tellement d'émotions et de sensations inconnues que même à décrire c'est très difficile, et tu viens de très bien compléter nos ressentis ! On met un point d'honneur à essayer de transmettre nos émotions, notre point de vue, notre vécu et pas que des infos pratiques que l'on peut trouver dans beaucoup d'autres blogs de qualité. Car le regard que l'on porte sur les choses est différent pour chacun de nous. Merci de nous suivre en tout cas :) et à très vite ! Bises
gravatar
Doga

13/11/2014 à 09h53

Merciiiiiiiiiiiiiiiiii pour cette super réponse en partage.. Aller,une " petite" pour la route ;-) :-) ce sont tous ces regards particuliers que l'on porte sur les différences des peuples du monde (en arpentant la planète) qui font bouger nos préjugés et sûrement aussi de nombreuses évidences de supériorité ethnique transmises insidieusement . Ce sont ces regards qui élèvent l'esprit et qui font que l'on devient humaniste convaincu au retour! Comme une "mise en marche", pour le restant de sa vie! ...alors que vous ne marcherez plus, tous ces regards cumulés seront encore en marche en vous! Je vous souhaite beaucoup d'aventures, de nombreuses rencontres insolites, des découvertes en tous genres et une vision toujours curieuse et élargie .. je n'ai aucun doute sur votre capacité à ce type d'approche...je le perçois à travers l'écriture de votre journal Encore merci pour toutes ces infos en partage, restez toutefois toujours méfiants, la connerie est malheureusement universelle :-) Prenez bien soin de vous ....nous restons en attente de vos prochaines découvertes.... je vous embrasse tous les deux et .... que vous souhaiter d'autre?...bonne déambulation planétaire !!!! :-):-) :-) Doga
gravatar

13/11/2014 à 10h39

Difficile de répondre à ça, les mots me manquent. Nous sommes très touchés. Il est vrai que nous sommes tellement loin de tout, de notre culture, de notre pays, de nos familles, de nos amis, que chaque émotion est disproportionnée. On apprend chaque jour. Sur les autres beaucoup, mais aussi et surtout sur nous. Alors à part dire que je suis 100% d'accord, qu'en effet nous souhaitons transmettre cette partie du voyage pourtant si dure à retranscrire car elle passe par des regards, des sentiments..., peut être alors que je dirais simplement MERCI.
gravatar

22/10/2014 à 17h04

Encore pleins d'infos pour nous :) . Merci les z'amis!!! Les trains en Inde étaient déjà une sacrée expérience et avec ce qu'on vient de lire on se dit que la Chine va être mémorable aussi. Les photos sont vraiment chouettes. Profitez bien.
gravatar

23/10/2014 à 06h05

Les trains en Inde, ça doit être quelque chose aussi !! On expérimentera ça peut être un jour ;) Quant aux trains chinois, depuis nous avons pris des hards sleepers, et ça n'a vraiment rien à voir! C'est presque le grand luxe ;) Vous arrivez en Chine à quel moment exactement ? On aurait presque pu se croiser (quelle blague de dire ça dans ce si grand pays) !
gravatar

20/10/2014 à 16h43

Des bons souvenirs pour nous!!! On avait aussi pris le bus pour aller voir les guerriers, et franchement ça se fait super bien! Dans les environs de Xi'an il y a aussi le Mont Hua, vous êtes passés par là aussi? Sinon j'ai bien ri sur votre récit sur le train, ça nous est arrivé teeeeelllement souvent! Une fois on s'est retrouvé à expliquer pendant 12h d'où nous venions, ce que nous faisions, etc à l'aide d'un petit livre d'image... Va voir expliquer que tu fais un doctorat en bioméchanique avec des dessins! haha un souvenir mémorable! Bonne route!
gravatar

23/10/2014 à 06h09

Salut Fabienne ! Tu m'étonnes, ça doit te rappeler plein de choses ! Et vous en avez déjà vu/vécu tellement d'autres... Les transports, c'est toujours folklorique... Et on encore rien vu ! Nous n'avons pas fait le mont Hua, difficile de tout faire, on était pris par le temps à cause de nos visas. Mais nous partons sous peu pour Kunming, retrouver un air plus pur, et des paysages grandioses (un peu marre des grosses villes sur-polluées!)
Captcha : Veuillez cocher la case avant de valider !